Quelle est donc cette étrange et immense expo commandée par le ministre de la culture qui réunit 15 commissaires, 200 artistes, je ne sais trop combien d'oeuvres, le tout sous la nef du Grand Palais ? En voilà un beau projet qui semble monté un peu à la va vite... Un groupe de 9 experts parmi lesquels la truculente Catherine Millet, le brillant Eric Mangion (que fait il là ?), une dream team de curateurs (Eric Troncy, Anne Tronche, Xavier Veilhant l'artiste, Richard Leydier d'Art Press, Olivier Zahm du magazine Purple...n'y a t-il personne à Beaux Arts Magazine?), une débauche d'artistes français (ils sont tous là ou presque) on cherche Sophie Calle, il y a André et son Mickey, Othoniel et sa barque a Barbie, Sechas, Lavier, Messager, Blazy, Lévèque, Raynaud, même Slimane qui passait par là...même une salle Chanel, une autre Martin Margiela... bref, il y a du monde, parfois du beau monde, un bel étalage, un inventaire exhaustif de l'art contemporain français, comme s'il fallait justifier que les artistes français sont bien implantés sur la scène internationnale. Faut-il une exposition d'une telle envergure pour vous en persuader mesdames et messieurs du Ministère ? Courrez donc davantage les expos et vous aurez quelques autres éléments de réponse.
Cette grand messe a tout de même un avantage, sans s'y perdre (ceci est une gageure), vous aurez la possibilité de vous rafraichir les neurones. Voir ou revoir certaines pièces, se plonger avec ce qu'il vous reste de courage dans quelques vidéos. Au fait, je ne vous ai pas dit : munissez vous de bonnes chaussures et d'une bouteille d'eau... la chaise pliante est optionnelle!
Petit plus, le restaurant le Transversal sort de sa banlieue (ouf, un peu d'air) et propose tout au long de l'expo des plateaux de chefs : Barbot, Marx, Ledeuil, Pourcheresse... là aussi que du beau monde. Y a pas comme un air d'omnivore là dessous ?
Pour tout savoir : www.forcedelart.culture.fr.
J'oubliais le nom de l'expo : La Force de l'art... fallait oser...ils l'ont fait. Quelle brillante idée. Et il parait que c'est une triennale. Y'aurait pas quelque chose du complexe...

kolkoz othoniel1  pencreac_h

peinado  didiermarcel1

lavierveilhanbalkenhol

Kolkoz - "Film de vacances, Fromentera" / 2005 - Installation comprenant plusieurs éléments de mobilier en bois, le tout sur un socle de bois. 190x206x200 cm. ©Courtesy Galerie Emmanuel Perrotin, Paris (France)
Jean- Michel Othoniel - "Le bateau de larmes" / 2004 - Verre de Murano, bois, 345x535x212 cm. © Courtesy Galerie Emmanuel Perrotin, Paris (France) - Copyright : Alexandre Tabaste, Ministère de la Culture et de la Communication
Stéphane Pencréac’h - "Penarbed" / 2006 - Barque en bois, personnages en plâtre et voile en toile, 400 x 160 cm. ©Courtesy Galerie Anne de Villepoix, Paris (France)- Bruno PEINADO - "The big one world" / 2000 - Mousse polystyrène, résine appliquée, peinture polyuréthanne, 240x170x100 cm. Fonds Régional d'Art Contemporain Poitou-Charentes - Copyright: Alexandre Tabaste, Ministère de la Culture et de la Communication - Bertrand Lavier, "La Bocca/Bosch" / 2005 - coussin : 85x212x80cm ;réfrigérateur : 86x157x70cm - Galerie Mikael Kewenig - Courtesy Kewenig Galerie, Cologne ©Simon Vogel, Colognespace "Le Baron de Triqueti" - © Xavier Veilhan - Didier Marcel - Sans titre / 2001 - Eoliennes en résine polyester laquée et moteurs électriques. Chaque élément : 500 cm. © Courtesy Galerie Michel Rein, Paris (France) -/- Ugo Rondinone - "Out of reach until it's magic we are crossing our own stony ocean" / 2003 - Résine semi transparente. 307x277x247 cm. © Courtesy Galerie Eva Presenhuber, Zurich (Suisse) -/- Mark Handforth - "Sun Rise" / 2003 - Tubes fluos. 700x1200 cm. © Fonds Régional d'Art Contemporain Poitou-Charentes