20 000 mètres carrés, 54 chambres, 27 suites, 3 restaurants, 1 jardin, c'est en bref le nouveau palace parisien, le Shangri-La premier de son espèce en Europe. Installé dans l'ancien hôtel particulier du Prince Rolland Bonaparte, avenue d'Iéna,  cet établissement de luxe semble être The place to be, le stop obligatoire pour tout jet-setteur de luxe qui se respecte (entre 750 et 6000 euros la nuit). Le groupe Shangri-La Hotels and Resorts a vu grand et a misé gros. C'est l'architecte Richard Martinet qui s'est vu confié la lourde tâche d'assurer le suivi travaux pendant 4 ans, alors que Pierre-Yves Rochon assure la décoration intérieur des lieux. Et là non plus ce n'est pas une mince affaire. Le site est classé, des vestiges impériaux comme quelques mosaïques aux abeilles subsistent, l'entrée abrite un escalier monumental... bref, pour en faire un palace, choix est pris d'assumer le luxe à la française ! Le rendu un peu lourd plaira certainement aux riches clients amateurs de dorures. Car si on nous promet un savant dosage orient-occident, l'un l'emporte sur l'autre. Côté restauration, c'est Philippe Labbé qui a la mission de mener les cuisines: la Bauhinia (c'est le nom de la fleur qui orne le drapeau de Hong-Kong), restaurant lounge aux 78 couverts, L'Abeille, restaurant gastronomique français aux 48 couverts et le Shang Palace, le restaurant gastronomique cantonais qui accueillera une centaine de personnes, sans compter les services en chambres et autres banquets à assurer. Le Palace vient de se doter d'un jardin extérieur, mais attendons le printemps pour en profiter et que Louis Benech fasse des merveilles.

86p002l 86m001l 86f001l 

Photographies : Shangri-La Paris, 2010

Le Shangri-La 10, avenue d'Iéna Paris XVI - http://www.shangri-la.com/fr/prop erty/paris/shangrila