logo

 

Quand la cuisine rêve de défilés, de couture, de Hot Couture...

Prenez du pipole à fourneaux (Mr. Piège ou Sieur Adam), des couturiers qui s'essaient au design José Levy ou Maison Martin Margiela (ne cherchez pas Martin, il n'est jamais là), quelques nez (Elléna ou Mrs Gay). Mixez tout ce beau monde et passez le au tamis "haute couture" (oui, c'est la saison des défilés. P. Hermé, en toute simplicité, lançait il y a quelques temps des défilés de Haute Pâtisserie, excusez du peu, Miss Blog 2010 transportant une montagne de macarons, c'est Glam), vous obtiendrez un évènement culinaromodeux : Haute cuisine Paris. tentative louable... Peut-être. A voir. Lisons le programme ici . Il y a du monde (mais pas d'Anna Wintour, poêle à la main), on remarque pour sauver l'histoire Sébastien Gaudard, une pléiade de chefs, un Philippe Di Méo en forme. Pour approcher les cuistots il faudra débourser 10 euros (450 à 500 les dîners. On va quand même pas payer si peu). Pas sur que les Lagerfeld, Gaultier et Simoens s'y pressent, ils ont juste un peu de boulot ces jours-là et des clientes à satisfaire. Les foodistas seront là, dans l'espoir de recevoir un cours de style peut-être, ça les changera des Please-Pleats.

Dans le cadre de cet évènement, on aurait bien aimé une expo mode/Food avec pourquoi pas les pièces de Jana Sterbak (la robe en viande avant Miss Gaga, c'est elle); les créations végétales d'Isabelle Tournoud ; les pièces de Natacha Lesueur, pour ne citer qu'elles 3. Ici on a tellement rêvé du glam couture, que l'on en a oublié l'essence même du sujet. A suivre.

 

Haute Cuisine Paris - Jardins du Palais Royal du 7 au 10 juillet 2011.